UA-64077478-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

SEUL AU MONDE

Seul au monde

 

Je pénètre dans la salle d’attente. Une jeune femme y est assise. Elle consulte son « smartphone », le pose, puis s’empare d’un magazine. J’annonce mon arrivée par un « bonjour » modeste — je n’y suis pas allé de mon habituel « adishatz ». Réitère. Peine perdue, elle ne me répond pas. Elle reste absorbée par l’objet délirant de sa lecture assidue. Je comprends que je ne suis pas entré dans cette pièce ensoleillée où une musique électro, agréable du reste, s’efforce d’accompagner une journée estivale. Je ne suis pas là. Non. Où suis-je donc passé ? « T’ac sèi jo ? » (1) Dois-je me relever et faire comme l’acteur blessé qui cherche en vain son public, et clamer haut et fort son existence ? Mais existe-telle — j’allais écrire bêtement « existentielles » — celle qui m’ignore ? Le temps ne court plus, il s’attarde. La praticienne sait gérer son temps inestimable. Ma voisine n’a pas levé la tête. Elle se redresse et se précipite aux toilettes. La musique soudain s’interrompt. Allez savoir pourquoi, la « dauna » lève les yeux au ciel, un plafond d’un bleu-dragée, lisse. La mise en abîme de l’évanescence… Elle revient, et toujours pas un regard pour l’impétrant. L’autre jour, en revenant de l’école de la gamine, mon « bonjour » matinal est resté en suspens. En l’air, flottant au gré des humeurs, comme l’appel d’une humanité qui hésiterait encore… Les mères de famille, majoritaires, n’avaient d’yeux que pour leur progéniture ou d’éventuelles connaissances. L’étranger, si petit qu’il se fasse, avait de bonnes raisons d’accélérer son pas et de rejoindre, avec son aîné, l’autre école où les enseignants sourient et saluent encore les parents. Dieu merci, dirais-je, si la laïcité de ses lieux ne m’obligeait à plus de neutralité. La porte claque, dehors, le vent d’Espagne fait des siennes. « A qui le tour ? », le médecin questionne. Notre silencieuse saute et court. « A hum e a huec ! » (2) La voilà partie. L’incivilité ? Il n’y a que ça de vrai. Je dois être de ces « types » qui n’ont pas su enjamber le siècle dernier ; toujours en retard d’une mode ou d’une lourde tendance sociologique…

 

1.      Va savoir ?

2.      A toute berzingue.

Les commentaires sont fermés.